Deux critiques de L.U.C.A.